Obama dénonçait les conseillers-vendeurs

L’ancien président Barack Obama a estimé à 17 milliards de dollars, la somme annuelle que les américains déboursent en trop ou en perte de rendement en raison des ventes de produits dirigés par les conseillers soumis à des quotas ou objectifs de vente. Au Canada, c’est également un problème de taille.